Les quartiers disparus de Montréal : Victoriatown (Goose Village). 17 octobre 1963.

Déposé en 1954, le rapport Dozois identifie 13 zones à considérer pour la rénovation urbaine, parmi lesquelles Victoriatown, située entre la rue Mill, la rue Bridge et l’actuel emplacement de l’autoroute Bonaventure (autrefois occupé par la rue Riverside et le chemin de fer au sud). Nommé ainsi en raison de la proximité du pont Victoria, le secteur est également appelé Goose Village ou Village-aux-Oies, en référence à la chasse aux oies que pratiquaient autrefois les Amérindiens sur ce territoire.

Utilisé en 1847-1848 comme site de quarantaine pour les immigrants irlandais lors de l’épidémie de typhus, ce secteur est occupé au cours de la décennie suivante par les ouvriers travaillant à la construction du pont Victoria. Les baraques de bois cèdent progressivement leur place à des maisons ouvrières et le quartier se constitue définitivement avant la fin du 19e siècle.

Suite à l’annonce de la tenue d’Expo 67, l’administration municipale vote en décembre 1962 une loi confirmant l’expropriation du secteur, malgré l’opposition du politicien local Frank Hanley. Les quelque 305 familles (soit près de 1500 habitants) de Victoriatown doivent se résigner à quitter leurs maisons. Parmi eux, près de la moitié sont de nouveaux arrivants d’origine italienne. Un autre quart s’avère d’origine britannique ou irlandaise tandis que 15% de la population est canadienne-française.

Au printemps 1964, les habitations abandonnées tombent sous le pic des démolisseurs, afin de faire place à l’autoroute Bonaventure et à l’Autostade. Éloigné du centre-ville, déserté par les Alouettes de Montréal, ce stade sera détruit à la fin des années 1970. Plusieurs anciens résidents de Goose Village tenteront ensuite d’organiser la reconstruction du secteur, mais le sol sera jugé trop pollué pour y installer des maisons.

Vous pouvez consulter ici une sélection de 76 photographies tirées de notre reportage complet :

Ce reportage complet de plus de 1650 photographies est par ailleurs accessible au sein de notre catalogue, aux adresses suivantes :

Occupation de Victoriatown en 1962. VM097-Z_027. p20.

Occupation de Victoriatown en 1962. VM097-Z_027. p20.

Découvrez aussi le rapport complet de réaménagement de Victoriatown, produit par le Service d’urbanisme en novembre 1962.

À voir également :

Partagez cet article :

2 réponses à Les quartiers disparus de Montréal : Victoriatown (Goose Village). 17 octobre 1963.

  1. Gilles brodeur dit :

    Avez vous des photos du 1345 britannia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *