Les 100 ans de Jean Drapeau

Avec la collaboration de Pierre Drapeau 

Victoire de Jean Drapeau à la mairie de Montréal, 22 octobre 1954, VM94-Z541-7. On y voit le journaliste René Lévesque.

Victoire de Jean Drapeau à la mairie de Montréal, 22 octobre 1954, VM94-Z541-7. On y voit le journaliste René Lévesque.

Il y a cent ans aujourd’hui, naissait le maire de Montréal le plus connu à travers le monde : Jean Drapeau. À cette occasion, nous vous proposons une brève biographie et un album de 135 photographies de sa carrière de 29 ans, dont 26 consécutives, à la tête de la Ville de Montréal.

Toutefois, cet article débutera avec la collaboration toute spéciale de son fils aîné, Pierre Drapeau. En effet, monsieur Drapeau a généreusement accepté de nous livrer un court témoignage mettant en lumière une facette plus intime de son père.

Pierre Drapeau remettant un cadeau au hockeyeur Maurice Richard à l'occasion de son 400e but dans la Ligue nationale de hockey (LNH), en présence de son père, le maire Jean Drapeau, et du journaliste Charles Mayer, 21 décembre 1954, VM94-Z558-2

Pierre Drapeau remettant un cadeau au hockeyeur Maurice Richard à l’occasion de son 400e but dans la Ligue nationale de hockey (LNH), en présence de son père, le maire Jean Drapeau, et du journaliste Charles Mayer, 21 décembre 1954, VM94-Z558-2

***

Jean Drapeau, le père et le grand père

par Pierre Drapeau

Jean Drapeau et sa petite fille Catherine, années 1980. Courtoisie de Pierre Drapeau.

Jean Drapeau et sa petite fille Catherine, années 1980. Courtoisie de Pierre Drapeau.

Je me rappelle surtout de lui comme d’un père attentif et du soutien constant qu’il a été durant toutes mes années d’adolescent et d’adulte. Les exigences de ses différentes charges n’ont jamais diminué sa disponibilité quand j’avais besoin de lui. Plus tard nous avons vécu une belle complicité avec lui, ma femme et moi. Et encore plus quand nos enfants sont arrivés. Ceux-ci ont encore en mémoire les rires, les taquineries et la chaleur que leur témoignait leur grand père.

On pourrait s’étendre longtemps, par des anecdotes, sur son humanité et son amour pour notre petite famille.

Nous pensons à lui tous les jours et plus spécialement ce 18 février 2016 qui nous rappelle le 100e anniversaire de sa naissance. Il continue de nous manquer.

Jean Drapeau et sa petite fille Catherine, années 1980. Courtoisie de Pierre Drapeau.

Jean Drapeau et ses petits enfants Catherine et Antoine,  année 1980. Courtoisie de Pierre Drapeau.

Jean Drapeau et sa petite fille Catherine, années 1980. Courtoisie de Pierre Drapeau.

Jean Drapeau et sa petite fille Catherine, années 1980. Courtoisie de Pierre Drapeau.

***

Le maire Jean Drapeau à la Place des Nations, 1968, VM94-EXd010-002

Le maire Jean Drapeau à la Place des Nations, 1968, VM94-EXd010-002

 Jean Drapeau, 1916-1999

Jean Drapeau est né le 18 février 1916 à Montréal. Avocat, il a été maire de Montréal de 1954 à 1957 et de 1960 à 1986. Il décède le 12 août 1999 à Montréal.

Il fait ses études à l’Université de Montréal où il obtient en 1937 la licence en sciences sociales, économiques et politiques ainsi que le titre de bachelier ès arts l’année suivante. De 1938 à 1941, il complète le programme d’études en droit.

Tout en s’intéressant activement à la politique, il devient spécialiste en droit pénal, corporatif et commercial. En 1950, il agit conjointement avec Pacifique Plante comme procureur public dans l’enquête judiciaire sur la police de Montréal. Devenu très populaire grâce à cette enquête, il est élu pour la première fois maire de Montréal en 1954, à l’âge de 38 ans. Défait en 1957, il fonde le Parti civique de Montréal en septembre 1960. En octobre de la même année, il remporte la victoire à la mairie ; il est réélu aux élections de 1962 et 1966. Le 9 février 1970, Jean Drapeau accède à la présidence du conseil de la Communauté urbaine de Montréal nouvellement créée. Réélu en 1974, 1978 et 1982, il quitte la mairie de Montréal en 1986.

Plusieurs événements marquent son administration : l’agrandissement du territoire de Montréal par l’annexion de Rivière-des-Prairies, du village de Saraguay, de Ville Saint-Michel et de Pointe-aux-Trembles ; il donne à Montréal des installations et des infrastructures remarquables, entre autres la Place des Arts et le métro ; il procure aussi à Montréal une place exceptionnelle sur la scène internationale par l’Exposition universelle de 1967, les jeux olympiques d’été de 1976 et les Floralies de 1980.

Aucun maire n’a gouverné Montréal aussi longtemps que lui, soit 29 ans, ni atteint une telle célébrité sur la scène nationale et internationale.

(texte tiré de la Galerie des maires de l’exposition virtuelle La démocratie à Montréal (2006)  : http://www2.ville.montreal.qc.ca/archives/democratie/democratie_fr/expo/maires/drapeau/index.shtm

Le maire Jean Drapeau, photographie de Réjean Martel, 1986, VM94-Pc-351-6

Le maire Jean Drapeau, photographie de Réjean Martel, 1986, VM94-Pc-351-6

***

Vous pouvez accéder à notre album Flickr présentant 135 photographies spécialement sélectionnées  de la carrière municipale de Jean Drapeau : https://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/albums/72157664604641522

Bon anniversaire monsieur Drapeau!

Le maire Jean Drapeau au téléphone, photo de Gordon Beck, 31 juillet 1968, VM94-EX189-053

Le maire Jean Drapeau au téléphone, photo de Gordon Beck, 31 juillet 1968, VM94-EX189-053

Pour en savoir plus :

Jean Drapeau est élu!

L’émeute du Forum, 17 mars 1955

Jusqu’au 24 octobre, à tous les jours, suivez la campagne de Jean Drapeau en 1960!

La musique pour tous : les Concerts populaires de Montréal

Revue Montréal (1964-1968)

Chronique Montréalité no 20 : La taxe volontaire du maire Drapeau

Le futur pape Jean-Paul II à l’hôtel de ville En 1969, chaleureuse visite du cardinal Wojtyla à Montréal

 

Partagez cet article :

Mots-clés

Une réponse à Les 100 ans de Jean Drapeau

  1. Magnifique reportage ! J’apprécie particulièrement les photos de famille de son fils Pierre. On y voit un Jean Drapeau en vrai grand-papa . Merci à son fils. et merci aux archives pour ces témoignages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *