Chronique Montréalité no 52 : Montréal en 1965

À tous les lundis et pour une quatrième saison, une chronique des Archives de Montréal est présentée à l’émission Montréalité sur la chaîne MAtv (http://montrealite.tv/). Vous pourrez revoir les archives sélectionnées et aussi lire les informations diffusées et inédites. Regardez notre chronique à la télé et venez lire notre article sur archivesdemontreal.com.

***

Faits saillants

Montréal est la métropole du Canada et son maire, Jean Drapeau, est bien en selle après cinq années consécutives à la tête de la Ville. Cette époque ne vit que pour le progrès. Ville dynamique  et ville changeante, «les Montréalais ont appris à vivre au milieu d’un immense chantier de construction» comme le souligne le journaliste du Devoir, Michel Roy, dans le numéro d’octobre de la revue Montréal 65.

Construction de la Place Bonaventure et du Château Champlain, photo Henri Rémillard, 21 juillet 1967. VM94-A0220-005

Construction de la Place Bonaventure et du Château Champlain, photo Henri Rémillard, 21 juillet 1967. VM94-A0220-005

On construit alors le Château Champlain, la Place Bonaventure, le Planétarium Dow, les pavillons de la future expo tandis que le métro en est rendu à l’étape finale.

Construction du métro, photo Henri Rémillard, 13 septembre 1965, VM94-A0243-028

Construction du métro, photo Henri Rémillard, 13 septembre 1965, VM94-A0243-028

On termine la Place Victoria (Tour de la Bourse) et le 21 octobre, la nouvelle Bourse de Montréal est inaugurée.

Place Victoria, photo Raymond Gagnon, 1969, VM94-A0569-002

Place Victoria, photo Raymond Gagnon, 1969, VM94-A0569-002

Cette même année, on inaugure aussi l’usine automobile de GM à Sainte-Thérèse et l’autoroute des Cantons de l’Est.

Autoroute des Laurentides à Laval, avec la rivière des Prairies et le pont Médéric Martin au premier plan. Photo Yvon Bellemare, 15 mars 1966, VM94-B001-001

Autoroute des Laurentides à Laval, avec la rivière des Prairies et le pont Médéric Martin au premier plan. Photo Yvon Bellemare, 15 mars 1966, VM94-B001-001

Construction et démolition

En 1965, le nombre de permis de démolition s’élève à plus de 1500 contre 550 pour l’année 1960 1960. Montréal compte 19 entreprises de démolition dont la compagnie Beaver Demolition qui va raser le quadrilatère ouest de la Place d’Armes en 10 semaines.

Lot vacant qui accueillera la Banque canadienne nationale et Banque de Montréal, 4 août 1965, VM94-A0226-001

Lot vacant qui accueillera la Banque canadienne nationale et Banque de Montréal, 4 août 1965, VM94-A0226-001

C’est le nouvel immeuble de la Banque canadienne nationale (Banque nationale) qui va s’élever à cet endroit face à l’un de ses concurrents, la Banque de Montréal.

Depuis la fin des années 50, la Ville a entrepris de raser des secteurs entiers, soit pour reconstruire des habitations à loyer modique (Habitations Jeanne-Mance), pour la construction de Radio-Canada ou faire place à des autoroutes. Les personnes sont souvent reléguées au second plan.

L’année 1965 marque un changement. L’annonce d’expropriations dans la Petite Bourgogne entraîne la création d’un comité citoyen. L’administration va revoir son projet en se limitant à la démolition des habitations impossibles à préserver et en rénovant certains immeubles existants.

Expropriation rues Saint-Martin et Saint-Antoine, 1967, VM94-C1002-053

Expropriation rues Saint-Martin et Saint-Antoine, 1967, VM94-C1002-053

Expropriation rues Richmond et Saint-Martin, 1967, VM94-C1023-083

Expropriation rues Richmond et Saint-Martin, 1967, VM94-C1023-083

Actualités

Tout au long de l’année, plusieurs événements ont fait la une des journaux. En voici quelques-uns :

Le 1er mars, à Ville La Salle, une fuite de gaz cause l’explosion de trois immeubles, faisant 28 morts et une trentaine de blessés. Une stèle commémorative a été dévoilée en octobre 2015 pour souligner le 50e anniversaire de cette tragédie.

Le 23 mars, 3000 étudiants des universités McGill et Montréal de même que des collèges classiques manifestent en appui au mouvement des droits civiques des Noirs américains.

Fin juin, une bombe explose à l’arrière de l’hôtel de ville de Westmount et le 5 juillet, le gouvernement du Québec crée la Ville de Laval par la fusion des 14 municipalités de l’Île Jésus.

Le 24 août, les trois premières voitures du métro sont livrées dans le cadre d’une cérémonie à l’usine de la Canadian Vickers. Pour la première fois, le métro de Montréal roule… en usine sur une distance de 4,5 mètres.

Livraison des première voitures du métro en présence du maire Jean Drapeau, du président Lucien Saulnier, du cardinal Paul-Émile Léger et de Lucien L’Allier, photo de Robert Vandensteene, 24 août 1965, VM94-M162-030

Livraison des première voitures du métro en présence du maire Jean Drapeau, du président Lucien Saulnier, du cardinal Paul-Émile Léger et de Lucien L’Allier, photo de Robert Vandensteene, 24 août 1965, VM94-M162-030

Finalement, l’année voit l’adoption du drapeau du Canada, l’entrée en politique des 3 colombes : Jean Marchand, Gérard Pelletier et Pierre Trudeau, la fin des messes en latin et l’obtention du droit de grève pour les enseignants.

Événements culturels

1965 est une bonne année culturelle à Montréal. Les Rolling Stones et les Beach Boys se produisent à l’aréna Maurice-Richard.

Spectacle des Beach Boys à l'aréna Maurice-Richard, 1965, VM94-S32-025

Spectacle des Beach Boys à l’aréna Maurice-Richard, 1965, VM94-S32-025

Au printemps, Hergé assiste au Salon du livre qui se tient au Palais du commerce. Il signe aussi des albums à la Bibliothèque centrale.

Hergé à la Bibliothèque centrale de Montréal, 1965, BM60-6_65-017

Hergé à la Bibliothèque centrale de Montréal, 1965, BM60-6_65-017

Durant l’été, le théâtre de verdure accueille une boîte à chansons où se produisirent, entre autres, Raymond Lévesque, Claude Gauthier, Clémence Desrochers. À la Comédie canadienne (actuel TNM), Jacques Brel faisait salle comble durant deux semaines.

Raymond Lévesque signant des autographes au théâtre de verdure, 1965, VM94-S52-014

Raymond Lévesque signant des autographes au théâtre de verdure, 1965, VM94-S52-014

Le 3 décembre, le Théâtre de Quat’sous de Paul Buissonneau, Yvon Deschamps et autres associés, ouvre ses portes sur l’avenue des Pins.

Théâtre de Quat'sous, années 1970, VM6-D32350-002

Théâtre de Quat’sous, années 1970, VM6-D32350-002

Sports et temps des fêtes

Le 1er mai au terme du 7e match au Forum de Montréal, les Canadiens remportent leur 13e coupe Stanley contre les Black Hawks de Chicago. À cette occasion, on remet pour la première fois le trophée Connie Smythe au meilleur joueur des séries. Le premier récipiendaire est Jean Béliveau. Comme à chaque occasion, défilé et signature du livre d’or à l’hôtel de ville sont de mise.

Signature du livre d'or par Toe Blake en présence du maire Jean Drapeau et des joueurs à l'hôtel de ville, Photo Robert Vandensteene, 4 mai 1965. VM94, E-832-78

Signature du livre d’or par Toe Blake en présence du maire Jean Drapeau et des joueurs à l’hôtel de ville, Photo Robert Vandensteene, 4 mai 1965. VM94, E-832-78

Finalement, en cette fin d’année, remémorons-nous le temps des fêtes de 1965.
La Place d’Armes est décorée. Le magasin Ogilvie met en place sa déjà traditionnelle vitrine de Noël.

Vitrine du grand magasin Olgilvy, photo Louis-Philippe Meunier, 24 novembre 1965, VM94-A0257-005

Vitrine du grand magasin Olgilvy, photo Louis-Philippe Meunier, 24 novembre 1965, VM94-A0257-005

Au Jardin des merveilles, 13 000 ampoules illuminent le lieu qui comprend une crèche avec des animaux vivants.

Le jardin des merveilles, photo Raymond Gagnon, 17 décembre 1965. VM94-A0263-051

Le jardin des merveilles, photo Raymond Gagnon, 17 décembre 1965. VM94-A0263-051

La Fée des étoiles accompagne le père Noël chez Dupuis Frères et, bien sûr, le grand magasin Eaton, depuis plus de 40 ans. inaugure le Temps de Fêtes avec son célèbre défilé.

Passez de joyeuses fêtes 2015!

Défilé du père Noël devant le grand magasin Eaton, 1965. VM94-Ud032-024

Défilé du père Noël devant le grand magasin Eaton, 1965. VM94-Ud032-024

Sources

Revue Montréal 65http://archivesdemontreal.com/?s=montr%C3%A9al+65

Partagez cet article :

Mots-clés

2 réponses à Chronique Montréalité no 52 : Montréal en 1965

  1. Marc Dufour dit :

    Bonjour,

    concernant la page « Montréalité 1965 » (http://archivesdemontreal.com/2015/12/23/chronique-montrealite-no-52-montreal-en-1965/), il y a une erreur d’étiquetage concernant la photo dite de l’«Autoroute des cantons de l’est, photo Yvon Bellemare, 15 mars 1966, VM94-B001-001». http://archivesdemontreal.com/2015/12/23/chronique-montrealite-no-52-montreal-en-1965/004_vm94-b001-001/

    Il s’agit en fait d’une photo de l’autoroute des Laurentides à Laval; la rivière des Prairies et le pont Médéric Martin sont au premier plan. Ensuite, on distingue très bien l’institut Armand Frappier, à gauche au milieu de la photo et les caractéristiques bretelles d’accès allant jusqu’à l’ancien poste de péage.

    De plus, la photo regarde manifestement vers le nord, la direction de la lumière faisant foi.

    Et finalement, on distingue tout juste la grande courbe vers l’ouest que l’autoroute fait juste au nord de la montée St-Elzéar.

    Voilà, une petite précision qui devrait vous permettre de corriger une petite erreur.

    Merci de votre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *