Chronique Montréalité no 13 – Le Jardin des Merveilles, 1957-1988

Depuis le 22 septembre, à tous les lundis et pour une deuxième saison, une chronique des Archives de Montréal est présentée à l’émission Montréalité sur la chaîne MAtv (http://montrealite.tv/).  Vous pourrez revoir les archives sélectionnées et aussi lire les informations diffusées et inédites. Regardez notre chronique à la télé et venez lire notre article sur archivesdemontreal.com

***

L’entrée du Jardin des Merveilles, 1965, VM94,Ad30-053

Le Jardin des Merveilles du parc La Fontaine était un jardin zoologique pour enfants situé au coin des rues Rachel et Calixa-Lavallée, côté ouest. Il présentait les animaux dans un décor de contes de fées, de fables et de chansons pour enfants.

001_P115-3_2-02_accompagnement

Plan du Jardin des Merveilles par Roland Proulx, entre 1953 et 1957, P115,S3,D2

On pouvait y retrouver des décors pour Cendrillon, Le lièvre et la tortue et Cadet Rousselle, conçus par l’artiste Roland Proulx et fabriqués par les employés municipaux.  Le Jardin des merveilles était l’un des projets du directeur du Service des parcs, Claude Robillard, qui avait été très impressionné par sa visite de Disneyland en Californie.

002_P115-3_2-01_principal

Plan du module « Le lièvre et la tortue» par Roland Proulx, entre 1953 et 1957, P115,S3,D2

Lors de son inauguration le 15 août 1957 par le maire Jean Drapeau, qui va perdre la mairie en octobre de la même année, le jardin s’étend sur 3 km carrés et compte 250 petits animaux répartis en 40 modules. En deux mois, ce sont 250 000 personnes qui s’y rendent.

003_VM105-Y-2_162-011

Inauguration du Jardin des Merveilles, 1957, VM105,SY,SS2,D162-011

L’ancêtre du Jardin

En 1905, la Ville accepte deux chevreuils afin de les montrer aux visiteurs du parc La Fontaine. C’est le début d’un petit zoo qui comprend bientôt des singes, des loups, des ours, des oiseaux, dans des cages exiguës.

004_VM105-Y-1_0231-003

Le zoo du parc La Fontaine, 1955, VM105,SY,SS1,D231-003

En 1924, le maire Médéric Martin reçoit deux lions qui ne survivent pas longtemps. Dès les années 1940, les journaux commencent à critiquer cette ménagerie de troisième ordre, avec « ses misérables cabanes abritant quelques singes pouilleux et ours mal léchés ainsi que ses nombreux rats qui montent sur le dos des chevreuils ».

Finalement, le petit zoo est fermé en 1955 et les animaux sont transférés au zoo de Granby.

005_VM105-Y-1_0240-003

Départ des animaux du zoo du parc La Fontaine, 1955, VM105,SY,SS1,D240-003

Les animaux du Jardin

Le Jardin comporte surtout de petits animaux tels que des poules, des oies, des lapins, des singes, des oursons, des pingouins, etc. Durant les années 60, c’est le fameux oncle Pierre (Désiré Aerts) qui s’occupe des animaux. Personnage bien connu des enfants, on le voit sur les ondes de Télé-Métropole (Canal 10) au Zoo du Capitaine Bonnhomme et plus tard à La Cabane à Midas.

Désiré Aerts (Oncle Pierre) accueillant un éléphant à l'aéroport de Dorval, 1964, VM94,C373

Désiré Aerts (Oncle Pierre) accueillant un éléphant à l’aéroport de Dorval, 1964, VM94,C373

L’éléphant Babar, ou Toutoune selon certains, est l’une des attractions tout comme les lamas du module Tintin et le Cirque du soleil et le très apprécié spectacle des otaries.

L'Éléphant Babar (ou Toutoune), 1965, VM94,Ad30-33

L’Éléphant Babar (ou Toutoune), 1965, VM94,Ad30-33

Le spectacle des otaries, 1969, VM94,Ad142-003

Le spectacle des otaries, 1969, VM94,Ad142-003

Toutefois, l’animal le plus symbolique du Jardin n’est pas vivant : c’est plutôt la fameuse baleine bleue du module Jonas dans la baleine qui contient un aquarium de poissons.

La baleine bleue du Jardin, 1969, VM94,Ad142-005

La baleine bleue du Jardin, 1969, VM94,Ad142-005

Une année faste

En 1964, deux nouveaux éléments du Jardin font sensation. Le premier est l’inauguration du théâtre de marionnettes avec la présentation du spectacle Tintin et le Temple du soleil créé par la pionnière Micheline Legendre, qui a obtenu les droits d’adaptation d’Hergé. L’année suivante, le spectacle est consacré à Tintin au Tibet.

Spectacle Tintin et le Temple du Soleil, 1964, VM105,SY.SS4,D8

Spectacle Tintin et le Temple du Soleil, 1964, VM105,SY.SS4,D8

Spectacle de marionettes Tintin au Tibet créé par Micheline Legendre, 1965, VM94,Ad036-003.

Spectacle de marionettes Tintin au Tibet créé par Micheline Legendre, 1965, VM94,Ad036-003.

Le second est l’ouverture du Jardin sous la neige à compter du 17 décembre.
Sous l’inspiration de l’artiste Roland Proulx, 13 000 ampoules multicolores sont installés et une crèche est aménagée avec des animaux vivant dans la ferme d’autrefois.

On construit un château de glace autour de la piscine des otaries. C’est un immense succès avec 18 000 visiteurs les deux premiers jours et l’on doit prolonger les heures d’ouverture de 22h à 23h.

Le Jardin sous la neige à la ferme d'autrefois, 1964, VM94-Ad066-035

Le Jardin sous la neige à la ferme d’autrefois, 1964, VM94-Ad066-035

Les dernières années

À partir du milieu des années 1980, le Jardin dépérit. Les installations tombent pratiquement en ruines car elles n’ont pas été renouvelées et les contes de fées n’intéressent plus les enfants.

Finalement, les conditions de captivité des animaux sont de plus en plus dénoncées par les citoyens montréalais.

Le 24 septembre 1988, les animaux quittent le Jardin pour leurs quartiers d’hiver situés au parc Angrignon, depuis la fin des années 1960, et n’y reviennent plus. Les animaux sont vendus à des institutions zoologiques à travers le monde et l’éléphant se retrouve au zoo de Granby.

La baleine bleue du Jardin des Merveilles sous la neige, 1960, VM94,SY,SS3,D432-05

La baleine bleue du Jardin des Merveilles sous la neige, 1960, VM94,SY,SS3,D432-05

Partagez cet article :

12 réponses à Chronique Montréalité no 13 – Le Jardin des Merveilles, 1957-1988

  1. Anne Sutherland dit :

    wow…thanks for this. We went all the time between 1960 -1966 often for birthday parties. I have some motion film of this special place…i will snd this story on to my brothers and sisters

  2. Michel Vigneault dit :

    Il ne faudrait pas oublier l’apport important de Georges Mantha qui a aussi été un des pionniers du Jardin des Merveilles et un des maitres-d’œuvre de ce jardin.

  3. anne marie collins dit :

    Merci pour cette incursion dans l’a magie du Jardin des merveilles. Pour en savoir plus, l’Espace la Fontaine présente une exposition relatant l’histoire du parc La Fontaine et du Jardin des merveilles. Ils ont même publié une plaquette sur le Jardin avec beaucoup de photos.

    On s’abonne à votre chronique!

  4. Dan Labelle dit :

    Toute mon enfance a l’adolescence
    Presque a chaque fin de semaine.. (Je suis né en 57′)

  5. Louise Zakem dit :

    La photo d’inauguration du Jardin des Merveilles est celle des petits chanteurs, les petites Zézettes. Jeanne Couët en était la directrice. Elle faisait Zézette à la radio. J’en faisait partie en 1962.

  6. Précision sur le titre du livre que Mr Robert cite à la fin de la chronique
    il s’agit de  » Tintin et le Québec: Hergé au coeur de la révolution Tranquille paru aux éditions Hurtubise (HMH) en 2010, Texte de Tristan Demers et idée originale Christian Proulx.

  7. Ping : Toute grande ville doit avoir son zoo! | C'est toi ma Ville

  8. Sylvia Marcoux dit :

    Je suis allée à quelques reprises au Jardins des merveilles vers la fin des années 50, et il me semble y avoir vu aussi une vieille tortue , est-ce que mon souvenir est exact?

    • Anick Forest Bonin dit :

      Bonjour,

      Il y avait effectivement une section du Jardin des Merveilles portant sur la fable du lièvre et de la tortue. Il y avait donc des tortues, mais nous serions incapables de vous trouver des informations précises sur les animaux ayant séjourné au Jardins des merveilles!

      Cordialement,

  9. JP dit :

    Un peu dommage que l’animatrice, que j’aime fort bien par ailleurs, face semblant par ses propos et son comportement d’avoir connu le jardin des merveilles alors qu’elle était beaucoup trop jeune pour l’avoir connu!

  10. Virgie Chevalier Archambault dit :

    NOSTAlgie…..

  11. Thérèse Drapeau dit :

    Le «rôle» de Babar a été joué successivement au Jardin des merveilles par plusieurs jeunes éléphantes qui se retrouvaient dans des zoos quand elles devenaient plus grandes. L’une des plus célèbres a en effet été renommée Toutoune à son arrivée au Zoo de Granby après la fin de sa carrière de Babar au Jardin des merveilles (1979-1985) . Son surnom lui a été donné par son gardien qui l’avait trouvée un peu grassouillette! Elle était adorée du public tant de Montréal que de Granby. Elle était née au Zimbabwe en 1977 et est décédée au Zoo de Granby en 2012. On peut se procurer un petit Album souvenir illustré du Jardin des Merveilles à Espace La Fontaine au coût de 10$ qui ravive la mémoire de ce lieu mythique. L’exposition Hommage au parc La Fontaine est aussi régulièrement présentée à Espace La Fontaine et consacre une partie de l’expo au Jardin des merveilles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *