Ski sur la montagne sous surveillance policière, 1954 (extrait du livre «Vivre Montréal 1920-1969»

Dès les années 1930, des milliers de Montréalais prennent d’assaut les sentiers pédestres et les pistes de glisse du mont Royal toutes les fins de semaine. Ici, au lac aux Castors, les amateurs de ski et de toboggan montent, descendent et tombent sous l’œil attentif d’un policier. Les accidents et les bousculades sont en effet si nombreux les jours d’affluence qu’ils justifient la présence policière. C’est dire que l’air frais n’empêche aucunement les esprits de s’échauffer! Au milieu des années 1960, il faut débourser 5 cents pour chaque remontée par câble. D’aucuns disent qu’il coûte trop cher d’utiliser le ski-tow qui, par ailleurs, use les mitaines, provoque la chute des enfants et tache les vêtements.

Partagez cet article :

Une réponse à Ski sur la montagne sous surveillance policière, 1954 (extrait du livre «Vivre Montréal 1920-1969»

  1. Ski dit :

    C’est un très bon ouvrage qui nous permet de faire un bon en arrière de 100 ans en quelques pages…
    Je recommande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *