Chronique Montréalité no 24 : L’hôtel de ville de Montréal


À tous les lundis et pour une troisième saison, une chronique des Archives de Montréal est présentée à l’émission Montréalité sur la chaîne MAtv (http://montrealite.tv/).  Vous pourrez revoir les archives sélectionnées et aussi lire les informations diffusées et inédites. Regardez notre chronique à la télé et venez lire notre article sur archivesdemontreal.com

***

Hôtel de ville de Montréal, décennie 1910, VM6,R3067-2_275E(1879-1922)-002A

Hôtel de ville de Montréal, décennie 1910, VM6,R3067-2_275E(1879-1922)-002A

Les premières salles du Conseil municipal

Bien que fondée en 1642, Montréal ne devient une municipalité qu’en 1833. La première séance du conseil, le 5 juin de la même année, se tient au palais de justice rue Notre-Dame à côté de la prison.

Palais de justice de Montréal, début du 19e siècle.  VM6,R3067-2_155E(-1939)-002

Palais de justice de Montréal, début du 19e siècle. VM6,R3067-2_155E(-1939)-002

De 1840 à 1844, les séances se tiennent dans une maison rue Notre-Dame Ouest entre les rues Saint-François-Xavier et Saint-Jean. L’année suivante et jusqu’en 1852, le Conseil revient siéger dans l’Est de la ville à la maison de l’aqueduc Hayes rue Notre-Dame près de la rue Bonsecours. Au deuxième étage de cet immeuble , on retrouve un immense réservoir d’eau qui se fissure un soir de réunion, inondant la salle du conseil. Les élus faillirent se noyer. En 1852, on dispose finalement d’un hôtel de ville quand l’administration montréalaise s’installe au second étage du marché Bonsecours .

Le marché Bonsecours, années 1870,  VM6,R3059-2_330E(1873-1895)-005

Le marché Bonsecours, années 1870, VM6,R3059-2_330E(1873-1895)-005

Le site actuel

Le 29 juin 1867, soit 2 jours avant l’entrée en vigueur de la Confédération canadienne, Montréal acquiert un terrain du Gouvernement du Canada-Uni. Ce lieu connu sous le nom de «Jardin du gouvernement» est situé dans la partie Est de la rue Notre-Dame tout à côté du Palais de justice complété en 1857. Ce terrain surélevé est choisi pour des raisons de prestige. L’hôtel de ville pourra être vu des nouveaux développements faits autour de la rue Sherbrooke.

Hôtel de ville de Montréal, vers 1878, VM6,R3067-2_275E(-1878)-021

Hôtel de ville de Montréal, vers 1878, VM6,R3067-2_275E(-1878)-021

Le gouvernement vend ce terrain à la condition que l’on y construise l’hôtel de ville avant 1872. À l’expiration du délai, le Conseil demande une extension qui est accordée et la construction débute finalement en 1874. Les architectes de l’édifice sont Henri-Maurice Perrault et Alexander C. Hutchison alors que la construction est réalisée par la firme Laberge et fils.

Hôtel de ville de Montréal, décennie 1910, VM6,R3067-2_275E(1879-1922)-002A

Hôtel de ville de Montréal, décennie 1910, VM6,R3067-2_275E(1879-1922)-002A

Avant même son ouverture, on s’interroge beaucoup sur l’espace occupé ou sur une interdiction éventuelle de fumer. Un conseiller demande même que le Service de santé loge ailleurs car il affirme que «ce palais n’a pas été construit pour laisser entrer la contagion à l’intérieur des murs»

L’hôtel de ville est finalement inauguré en mars 1878 par le maire Jean-Louis Beaudry. Montréal est alors la première ville canadienne à avoir un immeuble de prestige qui sert uniquement à l’administration municipale.

Hôtel de ville de Montréal, vers 1920, VM6,R3067-2_275E(1879-1922)-010

Hôtel de ville de Montréal, vers 1920, VM6,R3067-2_275E(1879-1922)-010

L’incendie

Dans la nuit du 3 au 4 mars 1922, l’hôtel de ville est détruit par les flammes. Tout l’intérieur est une perte totale. Il ne reste que les murs extérieurs et la chambre forte des archives que l’on retrouve sous le parterre à l’angle des rues Notre-Dame et Gosford.

Incendie de l'Hôtel de ville de Montréal, 4 mars 1922, VM6-Y-1_58-001

Incendie de l’Hôtel de ville de Montréal, 4 mars 1922, VM6-Y-1_58-001

Inaugurée l’année précédente, cette chambre forte a permis, selon les journaux de l’époque, de sauvegarder les précieux documents de l’administration municipale.
Sans elle, nous n’aurions jamais pu admirer le procès-verbal de la première séance du conseil où fut élu le premier maire de Montréal, Jacques Viger, et beaucoup d’autres documents, plans et photographies que nous nous efforcerons de rendre accessibles en ligne aux citoyens et aux chercheurs.

À partir des murs, on reconstruit un nouvel hôtel de ville dès 1922 en y ajoutant un étage et en remplaçant la coupole par un clocheton élancé. Cette maison du citoyen montréalais, telle qu’on la connaît aujourd’hui, est inaugurée le 15 février 1926 par le maire Charles Duquette.

Hôtel de ville de Montréal,  1923, VM6,R3067-2-1_275E(1923)-045

Hôtel de ville de Montréal, 1923, VM6,R3067-2-1_275E(1923)-045

Après 1930

Au moment de la reconstruction et durant la décennie 1930, on envisage la possibilité d’un nouvel hôtel de ville plus moderne, plus spacieux et en hauteur. De 1932 à 1934, une annexe est construite à l’arrière avec un garage ce qui permettra d’aménager une terrasse.

En 1984, l’hôtel de ville est reconnu comme lieu historique national du Canada. Pour coincider avec le 350e anniversaire de Montréal en 1992, des travaux majeurs auront lieu et on inaugure l’édifice Chaussgros-de-Léry à l’angle des rues Notre-Dame et Gosford pour loger des services municipaux. Finalement, en 1995, le secteur de l’hôtel de ville est inclus dans le site patrimonial du Vieux-Montréal, créé en 1964.

Vue aérienne de l'hôtel de ville de Montréal, 1974, VM94-B116-001

Vue aérienne de l’hôtel de ville de Montréal, 1974, VM94-B116-001

Grands événements, grandes personnalités

L’événement le plus connu et le plus médiatisé en lien avec l’immeuble est la visite du général de Gaulle en juillet 1967 où il a improvisé un discours sur le balcon de l’hôtel de ville. C’est son fameux «Vive le Québec libre» suivi immédiatement de «Vive le Canada français et Vive la France».

Le général de Gaulle au balcon, 1967, VM94-Ed037-018

Le général de Gaulle au balcon, 1967, VM94-Ed037-018

La visite de Nelson Mandela en juin 1990 fut aussi l’un des grands moments mettant en scène l’hôtel de ville. Mentionnons qu’il avait été libéré en février de la même année et qu’il ne deviendra président qu’en 1994.

Nelson Mandela en compagnie du maire Jean Doré 1990, VM94-U5432-275

Nelson Mandela en compagnie du maire Jean Doré 1990, VM94-U5432-275

Depuis 1946, Les Canadiens de Montréal ont été reçu à l’hôtel de ville à chacune de leurs conquêtes de la Coupe Stanley, soit 19 fois dont la dernière en 1993.

Jean Béliveau, Henri Richard et Ken Dryden sur la terrasse de l'hôtel de ville, 1971, VM94-Ed041-158

Jean Béliveau, Henri Richard et Ken Dryden sur la terrasse de l’hôtel de ville, 1971, VM94-Ed041-158

Parmi les personnalités venues signer le livre d’or à l’hôtel de ville, soulignons Antoine de Saint-Exépury en 1942, Édith Piaf, le compositeur Igor Stravinsky, Jackie Robinson, Eleanor Roosevelt et les astronautes d’Appolo 11 qui ont mis le pied sur la lune.

Édith Piaf à l'hôtel de ville en compagnie de jacques Pills et du maire jean Drapeau, 1955, VM94-Z1822-5

Édith Piaf à l’hôtel de ville en compagnie de jacques Pills et du maire jean Drapeau, 1955, VM94-Z1822-5

À consulter

Le patrimoine du Vieux-Montréal en détail. Fiche de l’hôtel de ville de Montréal. http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=a&num=8

Lieux patrimoniaux du Canada. http://www.historicplaces.ca/fr/rep-reg/place-lieu.aspx?id=12925

Hôtel de ville de Montréal, photo de Denis Labine, 2013, VM094-1305272100-009

Hôtel de ville de Montréal, photo de Denis Labine, 2013, VM094-1305272100-009

Partagez cet article :

3 réponses à Chronique Montréalité no 24 : L’hôtel de ville de Montréal

  1. Ping : This week’s crème de la crème — January 31, 2015 | Genealogy à la carte

  2. Claudine Labonté dit :

    Pourquoi la visite des Canadiens de Montréal en 1993 n’apparait pas dans vos archives

    • Anick Forest Bonin dit :

      Que voulez-vous dire? Nos archives contiennent des photographies du défilé de 1993. Elles ne sont simplement pas encore en ligne. Les descriptions sont disponibles dans notre catalogue en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *