L’administration de Montréal de 1796 à 1840 est maintenant accessible en ligne!

Vue de Montréal vers 1831. BM7,S2,D15,P028.

Saviez-vous que la Ville de Montréal, avant de devenir une corporation autonome, a été gérée par des juges de paix? En 1796, l’Acte pour faire réparer et changer les chemins et ponts de cette province et pour d’autres fins (Statuts provinciaux du Bas-Canada, 36 George III, chap. 5), adopté lors de la quatrième session du premier Parlement du Bas-Canada, leur confie en effet l’administration du territoire de Montréal. Responsables d’appliquer les ordonnances du Gouvernement concernant la Ville, les juges de paix ont également le pouvoir d’adopter des règlements.

Extrait de procès-verbal abordant notamment le drainage des eaux stagnantes et la construction d’un pont sur le ruisseau Prud’homme (au nord de la Petite Rivière, dans l’actuel secteur des rues Notre-Dame et Peel). 8 juin 1799. VM35,S1,D3,p99.

Du 3 août 1796 au 22 mai 1833, ils consignent dans des procès-verbaux toutes les discussions entourant la gestion de notre ville. Lorsque le roi Guillaume IV de Grande-Bretagne sanctionne la Loi d’incorporation municipale en 1832, ils sont remplacés par le premier conseil municipal, qui entre en fonction le 5 juin 1833. Les juges de paix reprennent toutefois la direction de l’administration municipale en 1836, alors que la charte de la Cité de Montréal n’est pas renouvelée. Ce n’est qu’en août 1840 qu’ils laissent définitivement la place au conseil municipal, qui siège à nouveau suite à l’accord d’une nouvelle charte par la reine Victoria.

Plan de Montréal en 1825, sur lequel on peut voir le pont Prud’homme. VM66,S3,P031.

Les Archives de Montréal vous offrent dès aujourd’hui la chance exceptionnelle d’accéder à l’intégralité des procès-verbaux rédigés tout au long de cette période administrative. Vous pourrez découvrir dans ces quelque 4000 pages d’archives les problèmes quotidiens discutés par les juges de paix pour les périodes 1796-1833 et 1836-1840, ainsi que par le premier conseil municipal de 1833 à 1836 : aqueduc, chemins, faubourgs, fortifications, portes d’entrée, marchés publics, maisons d’arrêt, police, rixes ou vols font partie des sujets abordés au sein de ces documents uniques. Bon voyage dans le Montréal d’hier!

Les procès-verbaux de 1796 à 1840 :

http://archivesdemontreal.ica-atom.org/proces-verbaux-1796-1840;rad

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>