Les années 60 en couleurs : la vie quotidienne dans le «Chinatown» de Montréal en 1966

VM94-Ad68-004La communauté chinoise s’installe à Montréal dans le dernier quart du 19e siècle. Ce groupe atteint le millier d’habitants dans les premières décennies du siècle suivant. Comme le souligne Paul-André Linteau dans son livre Histoire de Montréal depuis la Confédération (Boréal, 1992), les Chinois, «surtout actifs dans la buanderie…donnent naissance au quartier chinois, dans l’axe de la rue La Gauchetière (p. 163)».

Le quadrilatère historique où réside et travaille la communauté est compris entre les rues Vitré (devenu Viger) et Dorchester (devenu boulevard René-Lévesque), entre la rue Jeanne-Mance et le boulevard Saint-Laurent. Dans les décennies 1970 et 1980, ce secteur fut rétréci, entre autres par la construction du complexe Guy-Favreau.

Les Archives de Montréal vous proposent un album de 46 superbes photographies de la vie de tous les jours dans le quartier chinois montréalais de 1966. À voir absolument à l’adresse suivante :  http://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/sets/72157631100736638/

VM94-Ad68-018

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *