Vespasiennes ou camilliennes? Un extrait de film des années 1930.

Cet extrait de «Montréal. La cité du progrès», réalisé en 1932, nous montre les vespasiennes situées au coin des rues de Rouen et Nicolet, au parc Western, à la Place d’Armes et au square Phillips. Ces urinoirs publics pour les hommes furent baptisées camilliennes par les Montréalais en l’honneur du maire Camillien Houde qui dirigeait Montréal au moment de leur construction.

Partagez cet article :

4 réponses à Vespasiennes ou camilliennes? Un extrait de film des années 1930.

  1. Alexandre dit :

    J’ai travaillé au kiosque de fleurs de la Place d’Armes à la fin des années 1990, et il s’y trouvait une trappe dans le sol du kiosque menant à un étrange sous-sol qui servait d’entreposage.

    Serait-il possible que dans cette improbable cave, je me sois trouvé dans une ancienne toilette publique?

    Tout ceci sera probablement du passé à la suite de la reconstruction de la Place d’Armes…

  2. Effectivement, vous étiez dans une des vespasiennes de la Place d’Armes.

  3. Ping : NEVERENDS – Exploration urbaine – urban exploration – friches | NEVERENDS - Exploration Urbaine - Urban Exploration - Friches

  4. Mo dit :

    Alexandre, pour votre information, les vespasiennes ont été restaurées dans le cadre des travaux de reconstruction de la Place d’Armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *