Chronique Montréalité no 22 : La Plaza Saint-Hubert

Collaboration de Marie-Ève Bart à la recherche 

 

Depuis le 22 septembre, à tous les lundis et pour une deuxième saison, une chronique des Archives de Montréal est présentée à l’émission Montréalité sur la chaîne MAtv (http://montrealite.tv/).  Vous pourrez revoir les archives sélectionnées et aussi lire les informations diffusées et inédites. Regardez notre chronique à la télé et venez lire notre article sur archivesdemontreal.com

***

007_VM94-A0032-011

Les débuts de la rue Saint-Hubert

Vers 1826, une première portion de la rue Saint-Hubert est ouverte à la circulation et une seconde en 1865 après la cession du terrain par Hubert-Joseph Lacroix.

Dans la deuxième moitié du 19e siècle, les notables canadiens français y demeurent en grand nombre. En 1879, la rue débute à Saint-Antoine (Craig). Près de la rue Roy, Saint-Hubert passe à travers la municipalité de Saint-Jean-Baptiste mais s’arrête au sud de Mont-Royal à la terre de L. H. Massue. La rue reprend ensuite dans la municipalité de Côte-Saint-Louis à partir du chemin des Carrières.

001_P500-5_3_20

Si on revient au sud, en 1910, le grand défilé du Congrès eucharistique international passe par la rue Saint-Hubert entre Saint-Antoine et Cherrier.

Finalement, notons que le maire Camillien Houde demeurait au 4455 Saint-Hubert (du côté Est, au sud de Mont-Royal). Durant la crise, le maire et son épouse Georgiana en font un centre d’entraide. Ce serait dans cette maison que madame Houde aurait inventé le pouding chômeur. La résidence y est toujours mais elle est occupée par une firme de professionnels.

002_VM6-D026-34-7-020

La rue commerciale

Le secteur de l’actuelle Plaza Saint-Hubert se trouvait dans le quartier Saint-Édouard pour les rues Bellechasse à Bélanger et dans le quartier Villeray pour les rues Bélanger à Jean-Talon.

C’est à compter du milieu des années 1920 que la rue est desservie par un autobus, la ligne C, et qu’elle devient commerciale.

En 1937, on y retrouve déjà un grand nombre de commerces entre Beaubien et Saint-Zotique comme Laura Secord, Steinberg, Sauvé et Frères, Kresge et bien sûr le Théâtre Plaza, un cinéma ouvert en 1922 et devenu une salle de spectacles.

003_VM94-Z179-2

Vers 1947, Labelle Fourrures, fondée en 1910, s’installe au 6570 Saint-Hubert où elle se trouve toujours. En 1951, c’est l’arrivée du fameux St-Hubert BBQ, un restaurant de 78 places fondé par Hélène et René Léger, au 6359.

004_VM94-A0398-003

La Plaza

Vers 1954, les marchands décident de se regrouper et de fonder une association. Cette même année, le commerçant Jean Labelle de Labelle Fourrures se fait élire au conseil municipal. Il sera conseiller jusqu’en 1978 et membre du Comité exécutif avec le maire Drapeau de 1960 à 1974.

Il devient l’un des plus importants promoteurs de l’aménagement d’une section de la rue Saint-Hubert en Plaza, qui partirait un peu plus au sud à compter de la rue Fleurimont (devenue Rosemont).

005_VM94-Z540-20

À cette époque, la rue Saint-Hubert est le plus important centre commercial de Montréal après la rue Sainte-Catherine. Selon les mots du conseiller Labelle, c’est le cœur du Nord et comme les autres commerçants, il appréhende la construction des centres commerciaux couverts. Toujours selon lui, les problèmes de stationnement nuisent à la rue Saint-Hubert car seulement 10% des automobilistes réussissent à en trouver. On souhaite donc exproprier et démolir des bâtiments à l’arrière des commerces.

006_VM6-10_R3597-2-001

La Plaza est finalement créée en 1959 et connaîtra des heures de gloire dans les années 1960. Elle est le premier regroupement à faire de la publicité à la nouvelle chaîne télévisée privée, Télé-Métropole, le canal 10.

Les projets

Dès les débuts, des projets ambitieux voient le jour comme celui des marchands qui souhaitaient piétonniser la rue avec un terre-plein de verdure ou ce projet du Service d’urbanisme de chauffage du sol de la Plaza pour régler le problème du déneigement.

Au début des années 1970, certains projets prévoient l’étendre d’est en ouest et de relier directement la Plaza aux métros Beaubien et Jean-Talon. La discussion porte également sur la possibilité d’avoir un mail entièrement couvert, comme on le voit depuis 1974 au Mail Saint-Roch à Québec (démoli dans les années 1990). Toutefois, les inconvénients d’un dôme complet s’avèrent majeurs : poids de la neige, climatisation, accès en cas de sinistres.

008_VM94-EM1369-022

L’abri partiel au centre est aussi rejeté car, même dans une rue piétonnisé, les clients marchent surtout le long des magasins. Il faudra attendre 1983 pour qu’une solution soit adoptée, celle que l’on connaît de nos jours.

Les marquises

Le concept de mail semi-couvert ou d’abris de trottoirs est mis en place à compter de mars 1984. En novembre les marquises sont installées.

009_VM94-U3139-001

Dès le départ, elles ne font pas l’unanimité et reçoivent un prix citron en design urbain. On parle de «modules structuraux grossiers, pour ne pas dire grotesques… qui ne servent qu’à cacher la vue aux personnes habitant aux étages». On dit que la rue Saint-Hubert vient de perdre son caractère attrayant et distinctif.

010_VM94-42-Y_016-002

Durant les années 1990, on s’interroge encore sur les marquises mais on les entretient continuellement. Même à la fin des années 2000, des commerçants se demandent s’ils doivent conserver la structure.

Mais une consultation en 2012 indique que la grande majorité des commerçants et des clients souhaitent plutôt la conserver. Dans un article de la revue Continuité, les auteurs se demandent même si la marquise ne fait pas partie du patrimoine commercial en tant que témoin d’une époque.

012_VM94-EM1688-012

Partagez cet article :

Mots-clés

23 réponses à Chronique Montréalité no 22 : La Plaza Saint-Hubert

  1. Diane Laberge dit :

    Bonjour,
    Sur la rue St-Hubert coin Beaubien situé nord-est, j’ai remarqué le haut du commerce qui avait une architecture ancienne. J’ai cru y lire Universal Theater. Est-ce le théâtre Plaza dont vous parlez ?
    Merci pour votre réponse.

  2. Mario Robert dit :

    Bonjour madame Laberge,

    Effectivement c’est de bien du Théâtre Plaza qu’il est question (6505 Rue St-Hubert). Vous pouvez consulter son historique à l’adresse suivante : http://www.theatreplaza.ca/historique/

    Cordialement,

    Mario Robert

  3. Gisèle Smith dit :

    Bonjour
    Nous avons une discussion à savoir, il y avait un grand restaurant sur la rue Saint Hubert dont le nom était si je me rappelle bien YANNAKIS, il était situé sur un coin de rue de Saint-Hubert, peut-être Bélanger, nous y allions certains dimanches en famille, c’était avant 1963. Pouvez-vous nous répondre. Merci.

    • Benoit Brouillette dit :

      Oui,..St-Hubert coin rue Bélanger,ouverture en 1971 et fermeture en 1980.J’habite le quartier Villeray,Petite Patrie Rosemont depuis ma naissance en 1959 et demeure aujourd’hui près de la Plaza St-Hubert.

    • Gisèle Richer dit :

      Je me posais justement la question ce matin :-) Merci

  4. Gisèle Smith dit :

    J’adore ce site, c’est merveilleux pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et qui sont fières de leur ville, les textes, les photos, tout est intéressant.
    BRAVO

  5. Robert Trépanier dit :

    Je me souviens vaguement d’un cabaret fin des années 60, situé rue St-Hubert, ou des artistes connus se produisaient régulièrement . Je crois que c’était dans un deuxième étage. Malheureusement les années ont faites que j’en ai oublié le nom. Pouvez-vous m’aider. Merci.

  6. France Bellerose dit :

    Bonjour suite au deces de mon pere recemment je suis a la recherche d’archives ou de souvenirs concernant les magasins de chaussures de mon grand-pere PE BELLEROSE et fils..son bureau chef etait au 6678 St-Hubert .Mon père s’appelle Jean et y a travaillé longtemps avec mon grand-père..
    Je crois que les magasins ont ete vendus dans les années 80 a Yellow..mais je ne suis pas certaine! Merci de vos infos si vous en avez!

  7. Murielle Taylor dit :

    J’aimerais savoir qui était les propriétaires du restaurant la fontaine de trevi sur St Hubert dans les années 1950 merci

  8. Jocelyne Gilbert dit :

    Bonjour je suis née sur la Plaza en 1948 et je voudrais savoir le nom du magasin coin Beaubien/St-hubert côté nord-ouest avant Dupuis pour elle. Merci

    • Nicolas Bednarz dit :

      Bonjour, BAnQ a mis en ligne tous les annuaires Lovell’s depuis 1842. Vous pouvez y prendre connaissance des adresses et occupants de tous les immeubles à Montréal au fil des ans (incluant 1948). Le tout est consultable ici : http://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3653655 Cordialement,

    • Alain Senécal dit :

      Autour de 1960, c’était un Corbeil, un beau magasin de vêtements (pas celui des meubles). Comme chez Woolworth et Larivière, il y avait un comptoir de snack bar au fond et parfois ma mère me donnait quelques sous et j’y allais me payer une pointe de tarte au caramel et un verre de lait. Un délice rare…

  9. Jean Marie Ménager dit :

    Bonjour , vers 1968, il y avait sur la rue St-Hubert une crêperie, peut-être s’appelait-elle La duchesse Anne ? c’était un coin breton et sans doute un restaurant à l’étage.
    Qu’elle était donc l’adresse ? qu’est devenu cet établissement ?.
    Merci de me réveiller mes souvenirs

  10. Denise Bourbonniere dit :

    Bonjour !!
    Je cherche quesqu il y avait avant
    Valentin au coin de St Hubert beaubien dans les annee 70 80

Répondre à Nicolas Bednarz Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *